Lectures intéressantes

L'épargne pour les études postsecondaires est la priorité des parents d'enfants de moins de 14 ans

L'épargne pour les études postsecondaires est la priorité des parents d'enfants de moins de 14 ans

nov. 22, 2017

C'est la Semaine de l'épargne étude. L'occasion idéale d'en apprendre plus au sujet des Régimes enregistrés d'épargne-études (REEE), des subventions gouvernementales disponibles et de ce qui est la principale préoccupation des parents canadiens. La bonne nouvelle c'est que de plus en plus de parents cherchent à profiter des subventions gouvernementales, mais il y a des possibilités d'amélioration. Voici ce que nous savons sur les tendances et la motivation des parents d'enfants en bas âge et de leurs objectifs en terme d’études postsecondaires.
 
Selon un récent sondage Ipsos, pour les parents canadiens, rembourser une dette et épargner pour la retraite arrive à égalité comme priorités financières. Épargner en vue des études postsecondaires de leurs enfants suit de très près à la seconde place. Quand nous décomposons un peu plus les chiffres, nous découvrons que, pour les parents d'enfants de moins de 14 ans, les chiffres semblent un peu différents et l'épargne-études prend la première place !
 
92 % des parents d’enfants de moins de 14 ans disent qu'épargner pour les études postsecondaires est leur priorité financière.
 
« Le coût des études va toujours dans le même sens : vers le haut. Si les parents peuvent consacrer une petite place dans leur budget d'aujourd'hui pour commencer à épargner pour les études futures de leur enfant, cela va alléger la charge financière pour toute la famille quand le temps sera venu d'inscrire l’enfant à un programme d’études postsecondaires », affirme Lesley-Anne Scorgie, experte en finances personnelles et auteure à succès. En fait, 66 % des parents interrogés ayant des enfants entre 14 et 22 ans disent qu'ils regrettent de ne pas avoir épargné un peu plus chaque mois et ne pas avoir commencé plus tôt.
 
La bonne nouvelle c'est que les parents d’aujourd'hui ayant de jeunes enfants (de 0 à 13 ans) passent à l'action. Ils sont plus sensibilisés et motivés par les subventions gouvernementales pour participer au financement des études postsecondaires de leurs enfants. En fait, 39 % des parents interrogés ayant de jeunes enfants disent que les subventions les encouragent à épargner plus tôt, et 1/4 affirment que les subventions les encouragent à épargner plus. Ces parents savent que cotiser tôt et souvent est la meilleure décision qu'ils peuvent prendre pour anticiper la hausse du coût des études postsecondaires.
 
Les subventions gouvernementales motivent les parents d’enfants de moins de 14 ans à commencer à épargner plus tôt (39 %) et épargner plus (28 %).

Il y a toujours de l’argent jeté par les fenêtres. Des priorités financières concurrentes aux dépenses et aux taxes, mais les subventions gouvernementales offrent une occasion de mettre davantage d'argent dans votre poche, ou plutôt, dans la « poche épargne-études » de votre enfant. Avec ce genre d’incitatif, il n'est pas étonnant que le tiers des familles avec de jeunes enfants prétendent que les subventions fédérales et provinciales ont augmenté la probabilité d’épargner pour les études postsecondaires. Mais qu'est-ce que les parents recherchent dans les subventions gouvernementales et les Régimes enregistrés d'épargne-études (REEE) ? Voici leurs quatre exigences principales pour profiter des REEE :  
 
  • Un processus de demande de subvention simple (90 %)
  • L'accès aux subventions fédérales n'oblige pas à faire une cotisation personnelle (89 %)
  • Des subventions qui équivalent à la cotisation personnelle (88 %)
  • L'aide et les conseils d’un spécialiste en REEE (86 %)
     
La Semaine de l'épargne-études est le moment parfait pour passer en revue et en apprendre davantage sur les options d'épargne pour les études postsecondaires. De plus, grâce à la magie de la croissance composée , l’intérêt accumulé se traduit par de plus grands rendements chaque année. En 2015, la participation à la Subvention canadienne pour l'épargne-études a dépassé les 50 % pour la première fois depuis sa création. Si vous faites partie du groupe qui n’a pas encore ouvert de REEE, il n’y a pas de meilleur moment qu'aujourd'hui. Communiquez avec l'un de nos représentants en plans de bourses d’études pour en savoir plus.
Retour
Échangez votre code d Échangez votre code d'offre Toys R Us

Remplissez votre demande de l'offre Toys "R" Us en ligne

Boule de neige REEE Boule de neige REEE

La valeur de vos REEE fair <> au fil du temps avec la croissance composée et les subventions gouvernementales.

Le chemin vers la réussite de l Le chemin vers la réussite de l'étudiant

Les étudiants envoient un message clair : un REEE peut faire une énorme différence pour les études.