Lectures intéressantes

Comment aider votre enfant à franchir sa première année d’université

Comment aider votre enfant à franchir sa première année d’université

août 17, 2018

Félicitations ! Votre enfant est prêt à quitter le nid familial et commencer le collège ou l’université. Une maison calme et propre pour recevoir qui vous voulez, n’est-ce pas une bonne idée ? Bien sûr. Mais la transition après l’école secondaire peut être une expérience très déroutante, aussi bien pour les parents que pour les étudiants. Après tout, votre enfant commence à lâcher la main qui l’a (littéralement) nourri depuis 17 ou 18 ans.

Malgré le fait qu’ils soient passés à l’étape suivante de leur parcours vers l’âge adulte, les étudiants de première année vont avoir besoin d’aide en territoire inconnu (et parfois impressionnant). Pour vous aider à comprendre la meilleure façon de soutenir votre étudiant lors de cette prochaine étape, voici une liste de choses à garder à l’esprit :

1. Ayez confiance en la capacité de votre étudiant.
Votre enfant a bénéficié de vos années de formation : ayez confiance qu’il va s’en sortir tout seul. S’il propose de le faire, ne vous en mêlez pas. Votre enfant grandit et est impatient d’essayer de tracer son propre chemin. Bien sûr, il va prendre un chemin différent que celui que vous auriez pris, mais il va apprendre grâce à l’expérience.

2. Encouragez-le à résoudre les problèmes.
S’il n’a pas encore proposé d’entreprendre quelque chose, vous devrez être préparée à ne pas prendre en main les responsabilités.  De choses différentes comme l’inscription et le choix des cours, au paiement de ses factures, en passant par la budgétisation des épiceries, c’est au tour de votre étudiant de prendre les choses en main, alors laissez-le faire.

3. Faites un plan financier.
Avant que votre étudiant ne prenne son envol, asseyez-vous et discutez de qui paie quoi et comment. Suit-il un programme alimentaire ? Si tel est le cas, assurez-vous qu’il sache ce qui est couvert, et quels sont les extras dont il reste responsable (pensez aux collations, boissons, plats à emporter, cafés, etc.) Créez une simulation des coûts mensuels et discutez de l’utilisation de cartes de crédit, des comptes bancaires partagés et des marges de crédit. Mettez les choses au clair aujourd’hui pour éviter les frustrations plus tard.

4. Laissez-lui de l’espace.
Ne dit-on pas que la distance attise l’affection ? Résistez à l’envie de décrocher le téléphone et de laisser des messages vocaux ou d’envoyer des textos à toute heure de la journée. Votre étudiant va vous donner signe de vie quand il a le temps et vous allez bientôt tomber dans une routine par texto, FaceTime, Skype, What’s App ou autre. N’oubliez pas que s’il n’appelle pas, c’est probablement parce qu’il est parti s’amuser, se faire des amis ou (espérons-le) en classe. Un dernier mot sur la communication entre parent et étudiant. S’il vous a laissé le suivre sur ses profils des médias sociaux, n’abusez pas du privilège.

5. Restez connecté.
Qu’est-ce que ça veut dire ? On vient de vous dire de lui laisser de l’espace. Oui, c’est vrai. Mais ne vous coupez pas entièrement de l’expérience de votre enfant à l’université. Étant donné les facteurs de stress financiers, sociaux et scolaires qui peuvent survenir au cours de la première année d’université d’un étudiant, il est important de se tenir au courant et de rester au fait de la santé physique et mentale de votre enfant. Il est maintenant temps de cesser de parler et de commencer à écouter.

Si vous sentez que votre enfant est en difficulté, poussez-le à chercher le soutien dont il a besoin. De nombreux étudiants trouvent compliqué de rester à jour des devoirs et des lectures imposées. Soyez à l’écoute de ses frustrations, rappelez-lui de bien utiliser ses heures de travail, et offrez-lui du soutien ou partagez avec lui une stratégie que vous avez vous-même utilisée. S’il a du mal à s’adapter socialement, encouragez-le à participer à des groupes scolaires et des organisations autour du campus. Après tout, le meilleur remède pour le mal du pays est un horaire chargé et un réseau de nouveaux amis pour le laisser se concentrer sur ce qui l’attend.

6. Gardez les attentes sous surveillance.
Même s’il peut être tentant de placer la barre très haut lorsque votre enfant quitte votre foyer, méfiez-vous des attentes irréalistes. Encouragez votre étudiant à faire de même. De la réussite en classe à la gestion des affaires financières, scolaires et sociales : restez à l’écoute et ce qui doit arriver arrivera. Il va probablement vous surprendre.
Retour
Fixez rendez-vous en ligne Fixez rendez-vous en ligne

Saviez-vous que nosreprésentants font des r.-v. en ligne ? Prenez r.-v. dès aujourd’hui !

Régime PremFlex  Régime PremFlex

Le Régime PremFlex est un REEE individuel qui offre des avantages uniques mais aussi de la flexibilité.

Une Expérience familiale en cadeau Une Expérience familiale en cadeau

Recommandez-nous à vos amis et à votre famille et participez à notre concours pour courir la chance de gagner chacun une Expérience familiale de 5 000 $