La Première fondation du savoir

Notre histoire

Offrir à chaque Canadienne et chaque Canadien la possibilité de poursuivre des études supérieures, c’est ce qu’un groupe de personnes passionnées a cherché à faire lorsqu’elles ont fondé La Première fondation du savoir il y a plus de 50 ans.

De par leur propre expérience, les fondateurs savaient à quel point l’éducation peut jouer un rôle important dans la vie des gens. Ils étaient également conscients que la prospérité économique et culturelle du Canada est intimement liée au nombre de jeunes qui peuvent accéder aux études postsecondaires. Aujourd’hui, La Première fondation du savoir continue d’être le commanditaire et le promoteur de La Première financière du savoir et de sa famille de produits et de services, qui donnent aux Canadiennes et Canadiens les moyens de se préparer à leur parcours éducatif.

Réinvestir dans les étudiants

La Première fondation du savoir a été constituée en société par actions en 1990 à titre d’organisme sans but lucratif sans actionnaire. Puisqu’elle ne compte aucun actionnaire, elle est en mesure de réinvestir ses produits nets dans des initiatives qui soutiennent les étudiants telles que les suivantes :

  • Fournir des outils et des ressources pour aider les étudiants à acquérir les connaissances, l’accès et les capacités financières nécessaires pour poursuivre des études supérieures, en favorisant toutes les formes d’apprentissage continu.
  • Commanditer les bourses d’études de La Première du savoir, qui offrent chaque année 60 bourses financières à des étudiants d’établissements postsecondaires de tout le Canada.  À ce jour, la Fondation a décerné près de 1,8 million de dollars à des étudiants pour leurs réalisations exceptionnelles et leurs contributions à la communauté.
  • Bon d’études canadien (BEC) : afin d’aider les familles à faible revenu à prendre un bon départ dans l’épargne en vue des études de leurs enfants, la Fondation finance une initiative de La Première financière du savoir visant à aider 10 000 familles supplémentaires à recevoir le BEC au cours des trois prochaines années grâce à un régime flexible sans frais reposant uniquement sur le BEC.

La Fondation s’est engagée à encourager la poursuite d’études postsecondaires. Chaque année, la Fondation examine attentivement des facteurs tels que le rendement des investissements, les besoins des étudiants qui suivent des études postsecondaires et les besoins stratégiques de l’entreprise pour déterminer comment utiliser ses fonds discrétionnaires afin de respecter au mieux son engagement à soutenir les étudiants.