Mes enfants peuvent-ils cotiser à leur REEE ?

Mes enfants peuvent-ils cotiser à leur REEE ?

Outre fournir un toit à votre famille et la nourrir, l’une des meilleures choses qu’un parent peut faire est d’aider ses enfants avec le coût des études postsecondaires.

De nos jours, aller au collège ou à l’université coûte de l’argent. Les droits de scolarité augmentent beaucoup plus vite que le taux d’inflation. Cela signifie que les étudiants obtiennent leur diplôme avec de plus en plus de dettes d’études. Avoir une dette d’étudiant peut signifier que votre enfant, une fois adulte, pourrait devoir reporter des étapes importantes de sa vie, comme acheter une maison ou se marier.

Pour les parents, il y a beaucoup de priorités financières concurrentes : payer l’hypothèque, épargner en vue de la retraite, cotiser à un compte d’épargne libre d’impôt, sans oublier épargner pour les études postsecondaires d’un enfant. Cela soulève une autre question : si votre enfant a un emploi à temps partiel, peut-il cotiser à son propre REEE ?

Les enfants peuvent cotiser à leur propre REEE

Pour faire court, la réponse est oui, les enfants peuvent cotiser à leur propre REEE. Si votre fille ou votre fils a un emploi à temps partiel, il ou elle peut verser une partie de son chèque de paie sur son REEE.

Lorsque votre enfant cotise à son propre REEE, c’est traité comme n’importe quelle autre cotisation au REEE. Cette somme est admissible aux 20 % de subvention correspondante de la part du gouvernement. Il s’agit essentiellement d’argent sans condition. Si vous ne cotisez pas la somme maximale de 2 500 $ au REEE de votre enfant, c’est comme si vous jetiez de l’argent par les fenêtres (500 $ par an pour être exact).

Inculquer à vos enfants une culture financière

Au-delà de vous permettre d’atteindre le plafond de cotisation annuel de 2 500 $, lorsque votre enfant cotise à son propre REEE, cela lui donne de précieuses compétences en matière de finances.

Quand ils ont leur premier emploi à temps partiel, de nombreux adolescents dépensent leur argent pour des événements, des concerts et des films. Même s’il n’y a rien de mal à ce que votre enfant s’amuse avec son argent, s’il dilapide tout l’argent qu’il gagne pour se divertir, il n’apprendra probablement rien.

Une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre adolescent est de lui enseigner la responsabilité financière avant l’âge adulte. Lorsque vous demandez à votre adolescent de cotiser à son REEE, cela ressemble davantage à un partenariat. Si, en tant que parent, vous payez simplement toutes les dépenses de votre enfant et cotisez à son REEE de votre côté, il ne saura probablement pas apprécier à sa juste valeur l’argent que vous avez épargné pour ses études.

Par exemple, si un parent épargne la totalité du montant qui se trouve dans le REEE de son enfant, lorsque celui-ci fréquente un collège ou une université, il est plus susceptible de lâcher les cours et de ne pas faire les mêmes efforts, puisque ce n’est pas son argent. Cependant, si votre enfant a travaillé dur dans un emploi à temps partiel et a cotisé lui aussi, il est plus susceptible de faire davantage d’efforts, car il y a mis aussi du sien.

Les faits ne mentent pas. Sachant que la moitié des Canadiens vivent d’un chèque de paie à l’autre et n’ont pas eu de cours de culture financière dans le cadre du système scolaire, demander à votre enfant de cotiser à son REEE est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire.

Cotiser la même somme que votre enfant

Vous pouvez faire cela de nombreuses façons. L’une d’entre elles est de faire une cotisation équivalente à celle de voter enfant. Ainsi, si votre enfant peut cotiser 1 250 $, vous ajouterez aussi 1 250 $, de sorte que, ensemble, vous arriverez à 2 500 $ et que vous pourrez alors optimiser la subvention gouvernementale.

Asseyez-vous avec votre enfant et trouvez une entente qui fonctionne pour vous deux. Si vous faites ça, votre ado sera plus susceptible de comprendre et sera motivé pour aider à mettre de l’argent sur son REEE.

Votre enfant aura plus d’argent dans son REEE et apprendra une précieuse leçon de vie. C’est gagnant dans tous les cas.