Des parents et des enfants qui épargnent de concert pour le postsecondaire

Des parents et des enfants qui épargnent de concert pour le postsecondaire

L’une des meilleures choses qu’un parent puisse faire est de cotiser à un REEE en vue des études de son enfant.

Avec un coût des études sans cesse croissant chaque année, les étudiants obtiennent leur diplôme en étant de plus en plus endettés. Cela peut mener votre enfant, une fois adulte, à reporter des étapes majeures de la vie, comme l’achat d’une première maison, un mariage ou un tour du monde.

Toutefois, en tant que parent, il peut également y avoir un grand nombre de priorités financières concurrentes, susceptibles de poser des difficultés à l’épargne pour l’éducation d’un enfant, que ce soit le paiement de l’hypothèque ou simplement l’épargne-retraite. Alors, au lieu de faire cavalier seul, pourquoi ne pas s’y mettre en équipe ?

Votre enfant a-t-il aidé à cotiser à son propre REEE ?

Pour l’encourager à le faire, pourquoi ne pas vous entendre pour ajouter un dollar chaque fois qu’il cotisera un dollar lui aussi ? Par exemple, s’il décroche un emploi à temps partiel, vous pouvez vous fixer l’objectif d’ajouter 1 250 $ s’il met de côté la même somme. De cette façon, son régime va s’accroître de 2 500 $ chaque année, somme qui sera maximisée par les subventions gouvernementales.

Et si d’autres membres de la famille veulent participer, on n’est jamais trop nombreux ! Quand toute la famille cotise à son REEE, votre enfant a plus de chances de profiter à fond des subventions gouvernementales qui vont donner un coup de pouce à son épargne-études.

Au bout du compte, l’une des meilleures choses que vous pouvez faire pour votre enfant avant l’âge adulte, c’est lui enseigner la responsabilité financière. Si vous demandez à votre ado de cotiser à son REEE, cela doit ressembler davantage à un partenariat. Cela va lui donner une idée de la valeur de l’argent mis de côté spécialement pour sa scolarité, ajoutant ainsi une autre motivation pour réussir ses études.

Ce faisant, cependant, il est important de vous asseoir avec votre enfant et de trouver un arrangement qui fonctionne pour vous deux. Vous pourrez ainsi aboutir à un plan réaliste et inculquer à votre enfant les réalités financières de la vie, en l’aidant à s’en sortir un peu mieux avec ses propres finances tout en le motivant à épargner et à bien travailler à l’école.

En fin de compte, votre enfant aura davantage d’argent dans son REEE, moins de dettes d’études une fois son diplôme obtenu, et il aura appris une leçon inestimable sur l’épargne. Tout le monde y gagne.