Comment profiter au mieux de l’Allocation canadienne pour enfants

Comment profiter au mieux de l’Allocation canadienne pour enfants

Combien coûte l’éducation d’un enfant, des couches aux appareils dentaires et jusqu’à l’obtention du diplôme d’études secondaires ? Selon MoneySense.ca, le coût moyen de l’éducation d’un enfant jusqu’à 18 ans s’élève à près de 250 000 $. Et, si vous avez l’intention de le soutenir financièrement pendant ses années d’études postsecondaires, cela va s’avérer encore plus coûteux.

Afin d’encourager les couples à avoir des enfants et d’aider à réduire le coût de l’éducation d’un enfant, le gouvernement offre l’Allocation canadienne pour enfants (ACE). Si vous êtes un parent qui reçoit l’ACE ou y est admissible, voici une bonne nouvelle ! Le gouvernement augmente la somme qu’il donne aux parents.

Observons de plus près les changements apportés à l’ACE et comment les parents peuvent en tirer le meilleur parti.

L’Allocation canadienne pour enfants augmente jusqu’à un nouveau montant maximal de 6 639 $.

À partir de juillet 2019, l’ACE augmente. Si vous êtes parent depuis peu et que vous ne connaissez pas bien cette prestation, l’ACE est un coup de pouce financier offert aux familles, libre d’impôt.

À compter du mois de juillet, la nouvelle prestation maximale annuelle passe à 6 639 $ par enfant de moins de 6 ans et à 5 602 $ par enfant de 6 à 17 ans. Cela s’ajoute à une augmentation d’environ 3 pour cent par rapport aux taux actuels, soit à quelques centaines de dollars de plus sur une base annuelle par rapport à 20 161.

Mais tout le monde n’est pas admissible à l’ACE. Plus vous avez d’enfants, plus l’ACE est réduite. De même, si votre famille a un revenu élevé, vous ne recevrez probablement pas d’argent.

L’ACE vous semble-t-elle valable jusqu’à présent ? Si vous n’avez pas déjà présenté de demande et que vous êtes admissible, vous pouvez la déposer pour votre enfant par la demande d’allocations automatisée de l’ARC. Cependant, si vous êtes un parent en retard sur vos impôts, vous devez d’abord honorer vos dettes avant de commencer à recevoir l’ACE.

Profiter au maximum de l’argent supplémentaire

Si vous êtes admissible à l’augmentation de l’ACE, il serait judicieux d’être proactif et de faire dresser un plan pour l’argent supplémentaire. Il est ainsi plus probable que vous en tiriez le meilleur parti.

Un moyen formidable d’utiliser l’augmentation de l’ACE est de cotiser l’argent supplémentaire au REEE de votre enfant. Un REEE vous permet d’épargner de façon proactive pour les études postsecondaires de votre enfant. Non seulement l’argent que vous cotisez au REEE fructifie, libre d’impôt, mais vous êtes également admissible à une subvention pouvant atteindre 20 % de tout ce que vous cotisez et ce jusqu’à concurrence de 500 $ par an, soit 7 200 $ pendant la vie de votre enfant. (Et si votre famille a un faible revenu, vous pouvez recevoir le Bon d’études canadien. Cela signifie jusqu’à 2 000 $ de plus dans les poches de votre famille, tant que dure le REEE de votre enfant.)

La façon la plus simple de hausser la cotisation du REEE de votre enfant est d’augmenter la somme mensuelle de votre dépôt. Si vous pouvez augmenter le montant de la cotisation de 25 $, 30 $,et même 50 $, cela peut faire beaucoup pour améliorer l’avenir financier de votre enfant !

1 Source: https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/campagne/allocation-canadienne-enfants.html