5 raisons pour lesquelles vous devriez ouvrir un REEE le plus vite possible

5 raisons pour lesquelles vous devriez ouvrir un REEE le plus vite possible

Avez-vous depuis longtemps l’intention d’ouvrir un REEE pour vos enfants sans avoir jamais eu l’occasion de le faire ? Plus vous commencez à épargner tôt pour leurs études, mieux c’est, mais en même temps, il n’est jamais trop tard ! voici quelques raisons qui devraient vous convaincre d’ouvrir un REEE au plus vite.

Flexibilité et autonomie.

Si vous ouvrez un REEE individuel, la fréquence et le montant de la cotisation ne tient qu’à vous, tant que vous respectez le plafond viager de 50 000 $. Si une année votre budget est serré, vous pouvez déposer moins, ou bien même suspendre complètement vos cotisations pour vous rattraper plus tard. Vous pouvez ainsi reporter aux années ultérieures le montant des cotisations non utilisées : une occasion pour mettre plus de côté les années plus fastes.

Des subventions annuelles garanties si vous cotisez.

Une des meilleures raisons d’ouvrir un REEE est que le gouvernement ajoute une somme proportionnelle à vos cotisations ! Jusqu’à concurrence de 2 500 $ par an, tout l’argent que vous déposez attire une subvention de 20 % du gouvernement fédéral. Si vous pouvez cotiser la totalité de ce montant, c’est 500 $ de plus chaque année dans le REEE de votre enfant !

Chaque année où elles y sont admissibles, les familles à revenu modeste peuvent également avoir droit à un complément de subvention, indépendamment de leurs cotisations.

Une croissance à long terme solide, régulière et libre d’impôt !

L’argent déposé dans un REEE, ainsi que tous les montants de subvention qu’il a permis de collecter, ne cessent année après année de générer des intérêts et des gains de placement libres d’impôt ! Bien sûr, ces fonds seront soumis à l’impôt quand votre enfant les retirera pour ses études, mais comme il où elle aura probablement peu de revenus, le montant de l’impôt sera sans doute négligeable.

Plus vous épargnez tôt dans un REEE, plus vos fonds auront du temps pour générer de la croissance composée.

Un travail d’équipe.

On imagine qu’épargner pour les études postsecondaires est une tâche rébarbative que chacun fait dans son coin, mais en réalité tout le monde peut cotiser à un REEE, y compris les grands-parents, les parents éloignés ou les amis. On peut rassembler l’argent de chacun dans un seul régime, ou bien chacun peut ouvrir un régime de son côté, il faut simplement se rappeler que le plafond de cotisation est fixé par bénéficiaire et non par régime.

Certains grands-parents préfèrent par exemple investir ds fonds dans l’avenir de votre enfant plutôt que de lui acheter des jouets pour des occasions spéciales. Et, selon son âge, votre enfant peut même cotiser à son propre REEE en y mettant son argent de poche ou l’enveloppe qu’il a reçu pour sa fête. Atteindre l’objectif de REEE que vous avez fixé pour votre enfant vous paraîtra alors bien plus facile que prévu.

Tous les chemins mènent au futur !

Même si votre enfant décide de ne pas faire d’études postsecondaires, un REEE vous laisse de nombreuses possibilités. Par exemple, rien ne vous oblige à utiliser l’argent immédiatement après le secondaire puisqu’un REEE peut rester ouvert pendant 35 ans. De même, il ne se limite pas aux parcours postsecondaires classiques puisque vous pouvez l’utiliser pour un programme à temps partiel, un apprentissage ou un enseignement pratique. Vous pouvez même en transférerer les fonds à un autre enfant.

Un REEE c’est ce petit coup de pouce à l’épargne de votre enfant qu’un compte d’épargne classsique ne pourrait pas vous donner. Alors faites en profiter l’avenir de votre enfant !