Lectures intéressantes

Cinq idées reçues sur REEE

Cinq idées reçues sur REEE

oct. 7, 2019

Bien que les Régimes enregistrés d’épargne-études (REEE) existent depuis le début des années 1970, des mythes et de la confusion persistent pour les personnes qui étudient cet outil d’investissement. Cet article vise à clarifier le fonctionnement des REEE et à démystifier certaines idées reçues afin de rendre le choix d’un REEE moins déroutant pour votre famille.

Le REEE est un outil d’épargne puissant conçu pour aider les familles à épargner pour les études de leur enfant. À l’instar des régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) et du Compte d’épargne libre d’impôt (CELI), les placements dans un REEE permettent une croissance libre d’impôt, mais la similitude s’arrête là.

Seul un REEE est admissible aux subventions gouvernementales, ce qui en fait définitivement le meilleur moyen d’épargner pour les études. La Subvention canadienne pour l’épargne-études peut contribuer jusqu’à concurrence de 7 200 $ pour l’avenir de votre enfant, et selon votre situation financière et votre province, d’autres subventions pour les études peuvent même s’ajouter à votre épargne.

Lorsque le temps est venu pour votre enfant de retirer de l’argent de son REEE par un Paiement d’aide aux études, le revenu gagné et les subventions sont imposables au nom du bénéficiaire, ce qui représente en général un montant minime.

Démystifions quelques-unes de ces idées reçues persistantes sur les REEE.

Mythe no 1 : l’ouverture d’un REEE devrait être gratuite

Un REEE est un outil de placement, ainsi, même si les particuliers peuvent assurément ouvrir et gérer eux-mêmes leur REEE au nom de leur bénéficiaire, il y a quand même des coûts. Au minimum, il peut y avoir des frais annuels ainsi que des frais de commission que vous devez payer si vous achetez ou vendez des placements au sein du produit.

De nombreuses familles choisissent de travailler avec des entreprises qui gèrent leur portefeuille de placements en leur nom. La Première financière du savoir travaille avec des gestionnaires de portefeuille de premier plan qui gèrent activement des placements à faible risque afin d’assurer une croissance constante, à long terme. « N’oubliez pas que tout investissement a un coût, par exemple des frais pour couvrir la gestion et l’administration du portefeuille. »

Il existe une exception importante pour les familles à revenu modeste qui ouvrent un REEE pour accéder au Bon d’études canadien. Le gouvernement du Canada accorde aux familles admissibles une subvention initiale et aide à couvrir les frais de mise en place d’un REEE.

Mythe no 2 : seuls les parents et grands-parents peuvent ouvrir un REEE

Dans le cas d’un régime individuel, comme le Régime PremFlex de La Première financière du savoir, le bénéficiaire du REEE n’a pas besoin d’avoir un lien de parenté. Il n’y a aucune restriction au sujet de qui est le bénéficiaire ou de son âge : vous pouvez même ouvrir un REEE en votre propre nom.

Mythe no 3 : les REEE ne peuvent pas être partagés entre les membres de la même famille

Si le bénéficiaire choisit de ne pas poursuivre d’études postsecondaires, un autre bénéficiaire peut être désigné. Un REEE individuel offre la plus grande souplesse dans le choix du bénéficiaire.

Une chose à ne pas oublier si on change de bénéficiaire, c’est qu’il existe un plafond viager de 50 000 $. Une coordination avec un spécialiste en REEE peut vous assurer d’optimiser vos cotisations et profits pour vos étudiants/bénéficiaires.

Mythe no 4 : l’accès au REEE de mon enfant sera compliqué

Vous avez accès en tout temps au remboursement de vos cotisations, libres d’impôt. Pour accéder aux subventions, au revenu de subvention et au revenu de cotisation de votre régime, le processus peut différer selon les fournisseurs de REEE. Ils demandent au moins une preuve d’inscription à un programme reconnu afin de retirer le revenu de votre régime. À La Première financière du savoir, nous voulons rendre le processus simple et mémorable en permettant aux clients et aux étudiants de demander des fonds en ligne, en offrant des tutoriels et un service à la clientèle par messagerie Web pour répondre à toutes les questions.

Mythe no 5 : si mon enfant décide de ne pas aller au collège, perdons-nous notre épargne ?

Vous pouvez retirer en tout temps l’argent versé à votre REEE à titre de paiement d’aide aux études postsecondaires. Si votre enfant n’est pas inscrit à un programme qualifié à ce moment-là, les subventions doivent être retournées au gouvernement. Les revenus de placement peuvent être retirés sous forme de Paiement de revenu accumulé ou transférés dans votre REER ou celui de votre conjoint si vous disposez d’un report des droits de cotisation, à condition que votre régime respecte certaines conditions prévues par la réglementation fiscale. Même si vous ne perdrez pas votre épargne, il est toujours préférable de parler à un spécialiste en REEE pour comprendre les options qui s’ouvrent à vous et les considérations financières.

Si votre enfant décide de ne pas aller directement au collège ou à l’université après avoir terminé ses études secondaires, il n’y a aucun problème. Les bénéficiaires ont jusqu’à leurs 35 ans pour utiliser l’argent de leur REEE. Celui-ci peut être utilisé pour couvrir le coût d’un grand nombre de programmes d’études postsecondaires, y compris les collèges, les universités, les apprentissages, les écoles de commerce ainsi que les études à temps partiel. Cela signifie que si votre enfant choisit ensuite de changer de carrière ou de perfectionner ses compétences, ces fonds seront toujours disponibles dans son REEE.

Retour
Fixez rendez-vous en ligne Fixez rendez-vous en ligne

Saviez-vous que nosreprésentants font des r.-v. en ligne ? Prenez r.-v. dès aujourd’hui !

Régime PremFlex  Régime PremFlex

Le Régime PremFlex est un REEE individuel qui offre des avantages uniques mais aussi de la flexibilité.

Une Expérience familiale en cadeau Une Expérience familiale en cadeau

Recommandez-nous à vos amis et à votre famille et participez à notre concours pour courir la chance de gagner chacun une Expérience familiale de 5 000 $