Ramener les enfants à la réalité malgré les préoccupations concrètes liées à la Covid-19

Ramener les enfants à la réalité malgré les préoccupations concrètes liées à la Covid-19

À présent qu’une grande partie du pays a rouvert et que les enfants reprennent le chemin de la maternelle ou de la garderie, comment les préparer à la « nouvelle normalité" ? Ça n’est pas une transition comme les autres. Les enfants sont confrontés à de nouveaux problèmes nés avec la pandémie autour de la santé et la sécurité, de la distanciation sociale et de l’angoisse de la séparation à l’idée d’être à nouveau loin de leurs parents, et ce probablement pour la première fois depuis des mois.

Après être resté ensemble aussi longtemps à la maison, votre enfant (et vous) peut avoir une certaine appréhension de revenir en classe. Vous n’êtes pas seule (vous en avez certes probablement assez d’entendre que nous sommes tous le même bateau, mais c’est pourtant vrai). Voici quelques façons de soulager son anxiété et de l’aider à revenir progressivement à l’emploi du temps d’avant la pandémie.

Faites part de vos inquiétudes à la personne qui s’occupe de votre enfant.

Renseignez-vous sur ce que fait l’école maternelle pour protéger les enfants et sur les règles qu’ils doivent suivre. Demandez si une nouvelle marche à suivre est en place pour déposer les enfants, et essayez de préparer ces derniers à votre départ si les accompagner à l’intérieur du bâtiment n’est pas possible.

Gardez toujours la communication ouverte avec votre enfant.

Le réconforter ne sera peut-être pas suffisant en ce moment. Prêtez une oreille attentive aux inquiétudes exprimées par votre enfant et répondez à ses questions pour le rassurer. Dites-lui qu’il n’est pas seul et que beaucoup de gens ressentent la même chose. Insistez sur les aspects bénéfiques des règles mises en place (comme la distanciation sociale) pour sa protection.

Surveillez les éventuels changements de comportement.

Les bambins ne peuvent pas toujours utiliser le langage pour verbaliser totalement ce qu’ils ressentent, alors faites bien attention au non verbal. Votre enfant peut s’extérioriser en étant plus collant, plus réservé ou plus rebelle qu’à l’habitude. Il peut même revenir à des comportements de bébé. Ça peut nécessiter un peu plus de patience et de consolation de votre part.

Cherchez des solutions toutes simples pour faire face.

Aidez votre enfant à trouver les moyens de faire face, quels que soient les problèmes. En cas d’angoisse de séparation, suggérez-lui d’apporter en classe quelque chose de spécial qu’il pourra garder tout contre lui, comme son toutou ou son jouet préféré. Cela le réconfortera et lui rappellera un peu votre présence.

Maintenez les routines, au réveil et au coucher.

Se coucher et se réveiller à des horaires réguliers aidera votre enfant à revenir plus rapidement à une « nouvelle normalité ". Réfléchissez à une nouvelle façon de se dire au revoir qui préparera votre enfant au moment où vous allez partir.

Pratiquez des activités préscolaires typiques.

Reproduire certaines activités de la journée comme la récréation, s’asseoir en cercle ou lire des livres sur les habitudes quotidiennes comme se laver les mains peut aider votre enfant à se réajuster.

Un regard optimiste sur l’avenir.

Essayez de ne pas montrer votre inquiétude à votre enfant. Les tout-petits sont sensibles à vos réactions et peuvent capter votre énergie. Tant que vous gardez une attitude positive, ils ressentent votre amour et votre soutien au moment où ils en ont le plus besoin.

Même s’il est impossible de savoir exactement comment va se passer la journée de votre enfant quand il retournera à l’école maternelle ou à la garderie, certaines méthodes vous permettront de bien le préparer à cette expérience.

Les travailleurs en garderie s’efforcent eux aussi d’assurer la sécurité des enfants.

Pendant que la préparation de votre enfant ne vous laisse aucun répit, soyez assuré que les garderies et les écoles maternelles prennent toutes les précautions nécessaires et vont même au-delà, pour aider les enfants à s’adapter aux nouvelles mesures de sécurité : que ce soit en faisant preuve de créativité pour assurer la distanciation physique ou pour les contrôles sanitaires quotidiens.

Parmi ces efforts :

  • Réduction importante des effectifs par classe.
  • Renforcement général de l’aseptisation, en particulier sur les surfaces que les enfants touchent le plus.
  • Dépistages quotidiens des symptômes de Covid-19.
  • Acquisition de jouets et d’équipement supplémentaires pour éviter le partage.
  • Déplacement de la récréation à l’extérieur (si le temps le permet).
  • Insistance sur l’importance de se laver régulièrement les mains.
  • Utilisation de ruban adhésif ou de marquages de couleur pour délimiter les zones de tables.
  • Individualisation des étagères avec des jouets et des fournitures pour chaque enfant.
  • Mise en place de repères visuels comme des cerceaux pour établir des limites sécuritaires.
  • Ajout au sol d’autocollants à intervalles réguliers pour montrer aux enfants où ils doivent se tenir en rang.

Si vous n’êtes pas encore complètement rassurée, lisez ce que les experts disent au sujet de la création d’un environnement sécuritaire, pour des enfants reprenant des habitudes plus « normales". Il faudra peut-être un peu plus de temps pour prendre vos marques, mais vous et votre enfant surmonterez cette transition. Vous en êtes capables.