7 façons de vous aider à préparer les études postsecondaires de votre enfant

7 façons de vous aider à préparer les études postsecondaires de votre enfant

De nombreux enfants se demandent quelle incidence la pandémie a pu avoir sur leurs études et leur future carrière. Si on doit aborder le sujet des candidatures pour entrer au collège ou à l’université, l’essentiel à l’heure actuelle est de les rassurer et de les guider. Les étudiants s’adressent en principe au corps enseignant pour ce qui est des conseils sur leur scolarité, mais l’accès aux conseillers en orientation étant plus restreint cette année, de nombreux parents ont dû jouer ce rôle. Si c’est le cas, vous devez vous préparer à donner à votre adolescent quelques conseils judicieux qui pourront l’aider à prendre la voie de la réussite. Nous prenons tous de meilleures décisions lorsque nous sommes bien informés, alors commencez par vous informer vous-même.

Commencez tôt à faire des recherches sur les établissements et les programmes
Posez à vos enfants les questions importantes un ou deux ans à l’avance et encouragez-les à explorer tôt les établissements afin d’avoir moins de pression à l’heure du choix fatidique. Les étudiants qui bâclent cette procédure peuvent se retrouver inscrits à des programmes qui ne leur correspondent pas. Ils peuvent même manquer la date limite d’admission d’un établissement de renom s’ils ne remettent pas leur candidature à temps. Plus tôt ils commencent à réfléchir à leurs études postsecondaires, mieux c’est.

Laissez votre ado prendre en main le processus de décisions
Vous consacrez du temps à y réfléchir ensemble, mais au bout du compte c’est votre enfant qui décide. En tant que parent, vous avez fort probablement un avis tranché sur les établissements et les programmes, mais ce qui est bon pour vous ne l’est pas nécessairement pour lui. Encouragez votre ado à faire ses propres recherches et à forger sa propre opinion. Laissez-le passer les coups de fil et envoyer les courriels de demande de renseignement sur les programmes et les clubs qui l’intéressent. À l’entrée au collège ou à l’université, il devra assumer davantage de responsabilités, alors laissez-le fixer son cap et vous partirez ainsi tous deux sur de bonnes bases.

Posez des questions à votre enfant pour le motiver 
Cela peut vous aider à l’orienter vers les établissements et programmes qui lui correspondent. Vous avez probablement déjà une petite idée des intérêts de votre ado, mais prenez le temps d’une conversation sérieuse pour savoir ce qui le passionne vraiment. Qu’est-ce qui pique sa curiosité ? Demandez-lui quels sont les moments de sa vie où il a eu un sentiment d’accomplissement et quelle est sa définition de la réussite. D’après ses réponses et vos connaissances, vous devez déjà avoir quelques impressions en filigrane qui vous donnent une meilleure idée de là où il souhaite aboutir, et donc l’orienter dans la bonne direction. Vous avez d’abord besoin de quelques conseils ? Le gouvernement du Canada a mis en ligne des questionnaires d’orientation qui pourraient faire découvrir à votre ado des possibilités de carrière qu’il ne réalisait pas jusqu’alors.

Concentrez-vous sur les intérêts de votre enfant et non sur les vôtres
Vous avez beau avoir été attirée par la carrière médicale, votre enfant n’a pas forcément une âme scientifique comme la vôtre. Si parmi ses cours, certaines matières n’intéressent pas votre adolescent et qu’il n’a pas l’étoffe d’un élève modèle, il y a de fortes chances qu’il n’obtienne pas les notes requises. Vous devez vous assurer que les cours et les programmes qu’il choisit sont ceux qui lui plaisent et qui viennent renforcer ses atouts. Pensez à demander à une personne en qui il a confiance : membre de la famille, ami ou autre parent, des conseils objectifs pour le guider.

Concentrez-vous sur le processus d’apprentissage et pas uniquement sur la carrière
Les étudiants carriéristes pour lesquels tout tourne autour d’une seule profession limitent leurs possibilités. Adopter une démarche flexible, ouverte, et procéder par étape, aide à planifier les études et à préparer l’avenir, en étant moins débordé et moins anxieux. Enseignez à votre enfant la pensée critique et à résoudre des problèmes complexes, cela lui apprendra à s’adapter. Rappelez-lui que trouver quelle sera sa carrière fait partie du processus des études postsecondaires, mais qu’il ne s’agit pas de l’objectif ultime. Un diplôme de premier cycle donné ne mène pas forcément tout droit à une profession spécifique. Les centres d’intérêts de votre enfant peuvent même changer en cours de route (et c’est correct !). De nombreux emplois qui n’existent même pas encore aujourd’hui apparaîtront d’ailleurs fort probablement d’ici là.

Voyez ce que les établissements ont à offrir en plus de la scolarité
La culture de campus est un élément majeur. L’aspect social de la vie estudiantine est, en soi, une expérience formatrice. C’est là qu’on apprend la communication, le travail d’équipe, les compétences intra et interpersonnelles, qui sont essentielles à la réussite professionnelle. Les cercles et les associations sur le campus, les lieux ou les groupes sociaux, ainsi que le soutien et les services en ligne en dehors de la salle de classe, sont des facteurs qui favorisent la prise de décision. Même si en ce moment la plupart des établissements ont suspendu les visites en personne sur le campus, bon nombre d’entre eux donnent la possibilité de visites virtuelles.

Profitez des ressources en ligne
Étant donné que de très nombreux cours et procédures d’admission se dématérialisent en ligne, les outils, ressources et programmes susceptibles d’aider votre enfant à cerner ses atouts, ses intérêts, et à découvrir des possibilités de carrière sont plus facilement accessibles. Il est très souvent possible de suivre sur Facebook les pages, les comptes Twitter ou les blogues des conseillers en orientation, ou de discuter sur le site Web des établissements et d’y obtenir des conseils d’experts. Une simple recherche en ligne offre de nombreuses ressources gratuites d’information sur les carrières, y compris des applications et sites Web donnant une présentation exhaustive sur les carrières et les formations.

Cette année a peut-être soulevé beaucoup de questions au sujet des études postsecondaires de votre enfant. Rappelez-lui qu’il n’est pas seul dans ce cas. De nombreux étudiants ressentent la même incertitude. Raison de plus pour lui donner autant de conseils que vous pourrez, et commencer ainsi à réfléchir à ce qui l’attend. On ne peut pas prédire avec certitude de quoi sera fait l’avenir, mais on peut s’y préparer un tant soit peu.