Student Hub  • Les taux d’intérêt de la dette étudiante

Les taux d’intérêt de la dette étudiante

Les taux d’intérêt de la dette étudiante

Que vous ayez actuellement une dette d’étudiant ou que vous envisagiez un emprunt pour financer votre éducation, l’idée d’une augmentation des taux d’intérêt peut vous inquiéter.

L’inflation au Canada est au plus haut depuis 30 ans et les taux d’intérêt augmentent, car notre banque centrale a lancé une série de hausses agressives des taux pour maîtriser l’inflation.

C’est une bonne nouvelle pour les épargnants. La hausse du taux d’intérêt signifie gagner plus sur l’argent épargné. 

Pour les personnes endettées, cela veut dire que davantage de votre argent sert à rembourser les intérêts et moins sur les choses que vous aimez.

Lorsqu’on l’applique aux prêts étudiants, la hausse des taux d’intérêt peut fournir des nouvelles mitigées selon le type de prêt. Si vous êtes un étudiant ayant emprunté de l’argent à taux fixe, vous ne serez pas concerné par la hausse des taux, car le vôtre, tout comme vos paiements, est bloqué et qu’il ne varie pas.

En revanche, si vous avez un prêt à intérêt flottant ou variable comme celui accordé dans le cadre du Programme d’aide aux étudiants de l’Ontario, c’est peut-être une autre histoire. 

Si vous faites partie de ceux-là, vous avez peut-être déjà ressenti les effets des plus forts taux d’intérêt. Ces types de prêt sont basés en principe sur le taux directeur, et lorsque celui-ci augmente, vous devez payer davantage d’intérêts pendant toute la durée de votre prêt jusqu’à une nouvelle baisse.

N’ayez crainte cependant, avec quelques conseils simples ajoutés à un état d’esprit, vous pouvez contrer ces effets et rembourser votre dette en un rien de temps.

3 conseils que les étudiants peuvent utiliser pour contrer ces effets


 

1. Rembourser plus rapidement

Le moyen le plus simple de faire face à la hausse des taux d’intérêt est de rembourser la dette plus rapidement.

Même si vous avez peut-être la possibilité de conserver des paiements constants sur votre dette d’études et de payer le même montant tous les mois, lorsque les taux d’intérêt augmentent, vous constaterez peut-être que vous prenez encore plus de retard, car vous remboursez simplement plus d’intérêts au lieu de réduire votre capital.

À l’opposé, dans un contexte de hausse des taux d’intérêt, pensez à faire des paiements plus élevés pour tenir compte de la hausse. En faisant cela, vous vous assurez de respecter le calendrier pour rembourser votre dette au cours de la même période. Vous économiserez également sur les futurs intérêts puisqu’une plus grande partie de votre argent sert à rembourser votre capital.

2. Mettez plutôt l’emphase sur la dette que sur l’épargne

Avoir une mentalité prête à s’adapter au changement peut également aider quand il s’agit de dette et d’épargne dans un contexte de hausse des taux d’intérêt.

Quand les taux augmentent, prendre l’habitude de rembourser ses dettes avant d’épargner est une bonne chose à faire, car il devient alors plus avantageux d’épargner au lieu de dépenser et de s’endetter. 

Assurez-vous simplement de ne pas trop vous éparpiller et de vous concentrer sur ce qui est le plus judicieux. Si vous avez beaucoup plus de dettes que d’épargne, vous devrez peut-être concentrer vos flux de trésorerie inutilisés sur le remboursement de vos dettes, si c’est possible.

Épargnez est une bonne chose. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Mais si vous devez beaucoup d’argent et remboursez beaucoup de dettes et d’intérêts, ça n’a pas de sens d’épargner plus, tant que votre dette étudiante n’est pas réglée.

3. Passer à un taux fixe

Si votre dette d’étudiant est à taux flottant, envisagez de basculer si possible vers un taux fixe. 

Votre paiement peut au départ être plus important en raison de la nature même des taux fixes qui sont la plupart du temps plus élevés que les taux variables afin de tenir compte de l’évolution, mais si cela reste raisonnable, au moins vous n’aurez pas à vous soucier de l’évolution des taux flottants et de ce que vous devrez dépenser à l’avenir. Ce sera la même chose.