Student Hub  • Comment se préparer à l’année d’études postsecondaires qui vient

Comment se préparer à l’année d’études postsecondaires qui vient

Comment se préparer à l’année d’études postsecondaires qui vient

Si vous vous apprêtez à entamer votre première année d’études postsecondaires cet automne, vous vous demandez peut-être si vous êtes prêt à assumer un nouveau niveau de responsabilité, du point de vue scolaire et personnel. La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes pas seul.

La transition vers les études postsecondaires est passionnante, mais elle impose aussi des défis à relever. Cette année s’accompagne également d’obstacles inattendus alors que les établissements scolaires adoptent de nouveaux modèles d’apprentissage numérique ou d’apprentissage hybride afin de répondre aux exigences sociales de distanciation et de protéger la santé des professeurs, du personnel et des étudiants.

Pour vous aider à répondre à certaines de ces questions, nous avons parlé à Kate Lloyd et Denise Harding d’« Evoke Learning ", une organisation de tutorat, d’accompagnement et de mentorat scolaire basée à Toronto.

LPFS : Quels seront les plus grands défis pour les étudiants qui commencent leurs études postsecondaires cet automne ?

L’augmentation des attentes concernant les études et l’obligation de travailler de façon autonome sans la même structure externe qui est fournie pendant le secondaire est souvent ardue pour les élèves de première année. Réussir son postsecondaire dépend de la capacité de l’étudiant à se gérer et se débrouiller par lui-même. Depuis 2020, le parcours des étudiants est également rendu plus difficile avec les complications liées à la COVID-19 et un environnement d’apprentissage principalement en ligne.

LPFS : Y a-t-il des considérations différentes pour les étudiants actuels qui retournent dans un établissement postsecondaire ?

Les étudiants qui retournent à l’école postsecondaire devront s’adapter aux nouvelles réalités dues à la pandémie et se préparer à un type différent d’enseignement et d’interaction avec leurs camarades que ce dont ils ont l’habitude. Cette situation exigera un niveau plus élevé d’engagement scolaire, de motivation personnelle et d’une grande rigueur en matière de travail.

LPFS : Quelles sont les trois principales choses que les étudiants peuvent faire pour se préparer à la réussite scolaire dans un cadre scolaire virtuel ?

  1. S’engager de manière importante sur le plan scolaire
  2. Créer un emploi du temps et une structure quotidienne efficace
  3. Travailler avec un tuteur, un mentor ou un formateur scolaire pour maîtriser les compétences et les approches efficaces de la réussite scolaire

LPFS : Vous parlez avec de nombreux étudiants : quelles sont les craintes qui émergent ?

Certains étudiants craignent de ne pas être préparés sur le plan scolaire pour répondre aux exigences accrues des programmes d’études postsecondaires en raison de cours en classe se déroulant principalement en virtuel.

De nombreux élèves se sentent également déconnectés de leurs camarades et socialement isolés, et ils sont préoccupés par la façon dont ils pourront rencontrer de nouvelles personnes et se faire des amis.

Être dans un environnement d’apprentissage scolaire leur manque physiquement, et ils ont dû faire fi des distractions liées à un apprentissage à la maison qui leur a été imposé, ils devaient s’efforcer de rester motivés et engagés, dans un environnement qui en principe est un lieu de détente.

Ils craignent également qu’il n’y ait pas assez de formation à la vie réelle, par exemple des laboratoires de sciences pratiques, et de ne pas être suffisamment préparés à la profession qu’ils ont choisie, avec un diplôme obtenu à distance.

Tout le monde réagit différemment au stress et il n’y a pas de moyen unique d’atténuer l’anxiété relative à ces situations. Voici quelques-unes des choses auxquelles les étudiants peuvent réfléchir :

  • Rechercher un soutien social. Pour lutter contre l’isolement, rapprochez-vous de vos amis et camarades de classe à l’aide de la technologie. Même quelque chose d’aussi simple que d’allumer votre webcam pendant les cours virtuels peut vous aider à vous sentir plus proche des autres.
  • Écouter son corps. Il est important d’avoir suffisamment de sommeil et d’exercice ainsi que de maintenir une alimentation saine. Essayez quelques applications de pleine conscience. Prendre soin de soi nous aide à garder les pieds sur terre pendant les périodes émotionnellement éprouvantes.
  • Concentrez-vous sur les choses que vous pouvez contrôler et attachez moins d’importance à celles que vous ne pouvez pas contrôler. Vous ne pouvez pas contrôler ce que font les autres ou l’incertitude liée à l’avenir. Vous ne pouvez contrôler que vos propres pensées, sentiments et comportements. Restez présent et concentré sur ce que vous pouvez faire aujourd’hui.

LPFS : Quelles sont les stratégies que les parents et les familles peuvent utiliser pour aider les étudiants dans ces circonstances inhabituelles ?

Les établissements postsecondaires offrent un ensemble complet de services de soutien dont les étudiants doivent profiter, et ils peuvent se rapprocher des services aux étudiants afin d’obtenir une liste complète des ateliers et des soutiens offerts au cours du trimestre. Compte tenu des circonstances inhabituelles créées par la pandémie, il sera plus important que jamais pour les étudiants et les parents de mettre en place un calendrier et une structure solides afin de guider les efforts des étudiants en tant qu’apprenants en autogestion.

LPFS : Nous entendons beaucoup parler des défis à venir que devront relever les étudiants, mais pourront-ils également tirer des avantages de cette situation ? Comment les familles peuvent-elles tirer profit au mieux de la situation scolaire pendant la pandémie ?

L’apprentissage en ligne peut offrir de la flexibilité et la possibilité de revoir les cours magistraux et la prise de note en cours pour renforcer l’apprentissage de l’étudiant. Moins de temps de déplacement depuis et vers le campus et la salle de classe au profit de l’emploi du temps de l’étudiant, en lui donnant plus de temps à consacrer au travail scolaire.

De nombreux étudiants ayant des difficultés d’organisation trouvent plus facile de se gérer eux-mêmes et de gérer leur matériel d’apprentissage dans un environnement en ligne.

LPFS : Merci encore à Kate Lloyd et Denise Harding de Evoke Learning d’avoir partagé avec nous ces quelques conseils utiles pour se préparer à la prochaine année scolaire !

BIOS:

katielloyd.png

Kate Lloyd
Evoke Learning

Kate Lloyd est tutrice-accompagnatrice certifiée Adler, travailleuse sociale agréée, et elle est directrice et cofondatrice d’Evoke Learning, une organisation de tutorat, d’accompagnement et de mentorat scolaire basée à Toronto.

deniseharding.png

Denise Harding
Evoke Learning

Denise Harding est une tutrice-accompagnatrice certifiée Adler, spécialiste de la méditation de pleine conscience appliquée et spécialiste certifiée des troubles d’apprentissage. Denise travaille aux côtés de Kate en tant que directrice et cofondatrice d’Evoke Learning.

En savoir plus sur Evoke Learning :https://www.evokelearning.ca/